Il existe de nombreux statuts juridiques et il n’est pas toujours évident de savoir pour lequel opter… Pour choisir celui qui correspond le mieux à votre activité, il est essentiel de bien comprendre les avantages et les inconvénients de ces solutions.

Aujourd’hui, on compare pour vous deux de ces statuts : EURL et portage salarial.

 

Définition rapide :

L’EURL, pour Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, correspond à une SARL ne comptant qu’un seul associé. Il s’agit d’une forme juridique possible pour le créateur d’entreprise qui se lance seul dans son projet.

Le portage salarial lui, est une forme hybride entre le salariat et l’entrepreneuriat qui permet à l’entrepreneur d’exercer une activité en toute liberté (choix de mission, fixation des tarifs, etc.), tout en bénéficiant des avantages du salarié (sécurité sociale, mutuelle, cotisation pour la retraite, droit au chômage, etc.).

 

Quelles différences entre EURL et portage salarial ?

 

  • Le démarrage d’activité

La création d’une EURL nécessite un formalisme conséquent, qui nécessite généralement de l’aide (celle d’un avocat par exemple). Outre le choix de la dénomination sociale, de l’objet social ainsi que la domiciliation de l’entreprise, il est notamment nécessaire de rédiger les statuts de l’entreprise et de déclarer l’activité avant d’immatriculer la société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Dans le cadre du portage, aucune démarche administrative n’est nécessaire, car aucune structure juridique n’est à créer. Seule la signature d’un contrat de portage est suffisante pour se lancer. Cela permet de se focaliser dès le départ sur son cœur de métier.

 

  • La rémunération

Dans une EURL, votre rémunération fera l’objet de prélèvements de cotisations sociales et nécessitera de vous entourer pour les calculer et les anticiper.

En portage salarial, vous êtes considéré comme un salarié à part entière. Vous êtes salarié de la société de portage salarial, bien que vous exerciez votre activité en toute liberté. Ainsi, c’est la société de portage qui vous verse un salaire en fin de mois car c’est elle qui s’occupe de facturer vos clients. Votre salaire dépend de votre chiffre d’affaires. Le salaire net perçu correspond environ à 50% du chiffre d’affaires HT réalisé. Le reste correspond aux charges sociales (salariales et patronales) ainsi qu’aux frais de gestion de la société de portage salarial.

 

  • La couverture sociale

Le gérant d’une EURL est un indépendant au RSI, sa protection est donc à la carte et inférieure à celle du salarié.

En tant que salarié porté, vous bénéficiez d’une couverture sociale similaire au salarié « classique » : cotisation retraite, prévoyance, congés payés, droit au chômage …

 

  • Chômage

La création d’une EURL ne permet pas de cotiser à l’assurance chômage. Pour en bénéficier, vous devez choisir une assurance à titre personnel.

Comme mentionné plus haut, en tant que salarié porté vous bénéficiez des mêmes avantages que les salariés « classiques », vous pouvez donc prétendre aux indemnités chômage.

 

  • Embauche

L’EURL peut vous permettre d’embaucher et d’agrandir votre entreprise selon votre développement.

En tant que salarié porté, vous êtes un travailleur indépendant. Ce statut ne vous permet pas d’embaucher des salariés. Il est en revanche possible de travailler en équipe, avec d’autres consultants. Vous pouvez ainsi travailler conjointement pour remporter de plus gros marchés. Par ailleurs, vous pourrez tout à fait transformer votre activité de salarié porté en une création d’entreprise.

 

  • Comptabilité

En EURL, exception faite des cadors de la comptabilité, vous devrez avoir recours aux services d’un comptable car ce statut implique une gestion quotidienne (facturation, règlement, bilans etc.)

A l’inverse, la société de portage qui accompagne le consultant gère l’ensemble de la partie administrative. Elle libère le consultant de ces tâches souvent chronophage, ce qui lui permet de se concentrer sur son cœur de métier.

 

  • Banque

En EURL, vous êtes une personne morale à votre compte. Vos revenus sont variables et vous n’avez pas de bulletin de salaire. C’est un statut qui implique d’ouvrir un compte au nom de votre entreprise.

En portage salarial, vous êtes considéré comme un salarié à part entière. Vous êtes salarié de la société de portage salarial, bien que vous exerciez votre activité en toute liberté. Ainsi, c’est la société de portage qui vous verse un salaire en fin de mois car c’est elle qui s’occupe de facturer vos clients. Votre salaire dépend de votre chiffre d’affaires. Le salaire net perçu correspond environ à 50% du chiffre d’affaires HT réalisé. Le reste correspond aux charges sociales (salariales et patronales) ainsi qu’aux frais de gestion de la société de portage salarial. Vous pouvez donc directement recevoir votre salaire sur votre compte bancaire personnel, comme tout salarié.

 

  • Frais professionnels et TVA

En EURL, vous déclarez des produits (entrées) et des charges (sorties). Vous avez la possibilité de déduire vos frais professionnels et de récupérer la TVA.

C’est également le cas en portage salarial.

 

  • Frais de gestion

L’EURL implique des coûts de gestion (avocat, comptable).

La société de portage perçoit des frais de gestion. Un pourcentage sur le chiffre d’affaires qui varie en fonction des sociétés de portage. N’hésitez pas à bien les comparer.

 

  • Formation

La Chambre des métiers et différents organismes comme l’AGEFICE permettent aux dirigeants d’Entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée de suivre de nouvelles formations.

En portage, et en tant que salarié vous bénéficiez d’un droit à la formation. Votre société de portage étant votre employeur, c’est avec votre interlocuteur au sein de la société de portage que vous évaluez votre besoin en formation et que les budgets de formation de la société de portage peuvent vous être attribués.

 

  • Accompagnement au quotidien

Pour développer son activité et mener à bien ses missions, le travailleur indépendant ayant choisi l’EURL est souvent seul. Il peut alors souscrire à une assurance RCP ou obtenir des outils de développement, mais cela a un coût.

En portage, autonomie n’est pas synonyme d’isolement puisque le salarié porté est entouré d’une équipe d’experts. Une équipe qui gère non seulement les tâches administratives, mais qui permet aussi au porté de profiter d’un réseau de consultants, de conseils personnalisés ou encore de formations. En cas d’éventuels litiges, l’accompagnement offert par la société de portage est quotidien. Il est ainsi assuré avec une assurance RCP, et peut à tout moment contacter le service dédié.

 

Quelles différences entre EURL et portage salarial ? Le bilan.

Dans les deux cas, vous aurez l’opportunité de mener une activité indépendante. Autrement dit : vous êtes libre de fixer vos prix, de réaliser sans contraintes vos prestations et vous n’avez aucune directive à suivre de la part d’un manager.

Avant de faire votre choix, assurez-vous de bien prendre en compte les caractéristiques de ces deux statuts, en fonction de vos aspirations entrepreneuriales.

Si vous envisagez de créer votre propre structure juridique et que vous êtes prêt à sacrifier une partie de votre temps à la gestion administrative de votre activité, vous devriez probablement vous concentrer sur l’EURL (ou d’autres formes plus adaptées).

En revanche, si vous préférez vous concentrer sur le développement de votre business, que vous êtes prêt à concéder une partie de votre indépendance pour gagner en sécurité, en rapidité et en sérénité, vous devriez probablement vous pencher sur le statut de salarié porté.

De plus en plus d’entrepreneurs font aussi le choix du portage salarial pour démarrer et tester leur activité avant de basculer vers un autre statut. Ce premier statut leur permet de se lancer et de tester un projet sans se soucier des démarches administratives, et sans risques financiers.

Notons que ces deux statuts connaissent des restrictions d’activité. La création d’une EURL sera impossible si votre activité est une profession juridique, judiciaire ou de santé. En portage salarial, ce sont les activités de services à la personne, les professions réglementées, ou encore des activités commerciales qui seront impossible.

 

Estimez votre salaire net

Obtenez des informations claires,
précises et sans zone d'ombre.

Vous avez une question ?
Christine vous rappelle Être rappelé