Accueil > Blog > Décrypter les contours du futur monde du travail : Notre mini-lexique

Décrypter les contours du futur monde du travail : Notre mini-lexique

4 octobre 2021 }4 minutes de lecture

Mot #1 : Apprenance *

Les prospectivistes l’annoncent à qui veut l’entendre : l’obsolescence des compétences est programmée.

Dans 10 ans, 40 à 60% des offres d’emploi concerneront des métiers qui n’existent pas encore et, d’ici 2025, la moitié des employés devront renouveler leurs compétences, selon une étude d’octobre 2020 du forum économique mondial.

En 2017, l’OCDE affirmait déjà que la durée de vie des compétences, estimée entre 10 et 30 ans avant 1990, était tombée à environ 6 mois dans certains métiers de l’informatique.

Conséquence : le salarié du futur devra se former en permanence, au risque de devenir inemployable. Et cultiver pour cela ses qualités de transformation et non plus seulement d’adaptation. Parmi lesquelles figurent les « 4C » : esprit critique, créativité, communication et collaboration (ou coopération). Et bien sûr, sa capacité d’apprenance, c’est-à-dire l’attitude individuelle face à l’apprentissage, qui sera la clé de tout le reste.

 

Réagir au changement

Pôle emploi prévoit que les jeunes actifs changeront en moyenne 13 à 15 fois d’emploi au cours de leur vie professionnelle, bien plus que les générations précédentes donc. Alors que les employeurs valorisaient jusqu’ici la maîtrise d’un métier (expérience et pratique), c’est désormais la capacité à acquérir de nouvelles compétences et à s’adapter au changement qui fera la différence face à la recherche d’emploi. En d’autres termes, l’employabilité serait désormais largement conditionnée par des compétences d’apprentissage (les 4C).

La mobilisation de ces compétences déterminera l’habileté d’un individu à interagir efficacement et avec empathie, quel que soit son métier. En clair, à apporter une valeur ajoutée dans un domaine qui ne saurait être préempté par des machines, aussi futées soient-elles.

 

Zoom sur ce terme, qui fera partie de notre quotidien

L’apprenance est l’attitude face à l’acte d’apprendre. Elle permet de faire évoluer notre regard pédagogique sur l’acte d’apprendre.

Le concept d’apprenance a été développé par Philippe Carré, Professeur à l’Université Paris-Ouest. Il définissait lui-même l’apprenance comme : « un ensemble durable de dispositions favorables à l’action d’apprendre dans toutes les situations formelles ou informelles, de façon expériencielle ou didactique, autodirigée ou non, intentionnelle ou fortuite ».

Plusieurs définitions sont disponibles, qui convergent toutes vers l’idée commune que l’apprenance désigne avant tout une attitude face à l’apprentissage qui demande de mobiliser la volonté d’apprendre, la possibilité d’apprendre et la capacité d’apprendre.

 

Les illettrés du XXIe siècle ne seront pas ceux qui ne savent pas lire et écrire, mais ceux qui ne savent pas apprendre, désapprendre, et réapprendre

Alvin Toffler

AUTEUR.E

Karine Porcedda-Loiseau
Directrice Associée

Les derniers articles

Fiche métier : consultant en cybersécurité

Fiche métier : consultant en cybersécurité

Description du métier À mesure que nos vies s'entrelacent davantage avec la sphère numérique, la nécessité de protéger nos données et systèmes informatiques devient plus pressante que jamais. Le consultant en cybersécurité émerge comme un acteur central dans cet...