En droit français, le portage salarial se définit comme une forme d’emploi impliquant une relation dite « tripartite » entre un travailleur indépendant (le salarié porté), un client et une entreprise de portage salarial.

Selon l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial voici la définition officielle :

Le portage salarial désigne l’ensemble organisé constitué par : « 1° D’une part, la relation entre une entreprise dénommée “ entreprise de portage salarial ” effectuant une prestation au profit d’une entreprise cliente, qui donne lieu à la conclusion d’un contrat commercial de prestation de portage salarial ; « 2° D’autre part, le contrat de travail conclu entre l’entreprise de portage salarial et un salarié désigné comme étant le “ salarié porté ”, lequel est rémunéré par cette entreprise.

En bref, le portage salarial est une solution à mi-chemin entre le statut d’entrepreneur et celui de salarié. Concrètement, vous n’avez pas à créer d’entreprise. Vous exercez votre activité et l’entreprise de portage facture vos missions. Vous êtes ensuite rémunéré comme un salarié par celle-ci. Vous bénéficiez ainsi des avantages du statut de salarié sans les inconvénients de celui d’entrepreneur. Ce statut est aussi bien adapté pour tous les professionnels qui veulent tester une activité qu’aux indépendants qui veulent se consacrer à leur métier et disposer d’une certaine sécurité.